RENFORCEMENT DE CAPACITE DES POINTS FOCAUX PAR LA PLATEFORMES ELECTORALE DES OSC

La salle ‘’Lac Americ’’ du Palais des congrès a abrité les 15 et 16 octobre 2015 l’atelier de formation de trente (30) points focaux sélectionnés et repartis dans les douze départements du Bénin. Organisé par la plateforme électorale des OSC coordonnée par WANEP-Bénin, ledit atelier a pour objectif de renforcer les capacités de ces moniteurs pour le suivi et le rapportage des incidents de la période électorale. Il a eu lieu après la cérémonie du lancement officiel du projet ‘’Appui à la veille et au contrôle citoyen pour une élection présidentielle libre, transparente et pacifique de 2016 au Bénin’’ financé par OSIWA et appuyé par la Coopération suisse, le PNUD-Bénin, l’Union Européenne et d’autres à venir.

Piloté par la plateforme électorale des OSC (Coalition Nationale pour la paix (CNP), ALCRER, Social Watch Bénin, PASCIB, RIFONGA, REPSFECO, Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMG), Africa-Elections, SOS Civisme Bénin, GlobEthics.net Francophone AFrica, Maison de la Société Civile,) et coordonnée par WANEP-Bénin, le projet ‘’Appui à la veille et au contrôle citoyen pour une élection présidentielle libre, transparente et pacifique de 2016 au Bénin’’  a été officiellement lancé ce 15 octobre 2015 au Palais des Congrès. Le décor de la cérémonie a été planté par l’allocution de M. Gustave ASSAH, Vice-Président de la plateforme, qui a fait une brève genèse de la plateforme. A sa suite, Mme Fatoumatou BATOKO ZOSSOU, Présidente de la plateforme a quant -à elle dans ses propos rappelé l’objectif du projet qui est de contribuer à l’amélioration de l’inclusion et la participation de la société civile dans le suivi du processus électoral. Elle a précisé qu’à travers cette initiative, la plateforme aura à tester un outil d’observation pour les prochaines consultations électorales sur la base d’un système d’alerte précoce et de réponse rapide. Avant d’inviter toutes les autres OSC à se joindre à cet engagement citoyen, Monsieur François TCHOCA, Secrétaire Général du Ministère Chargé des Relations avec les Institutions, représentant du Ministre Thomas YOMBO, a dans sa prise de parole loué l’initiative qui est en parfaite harmonie avec les objectifs du ministère. Il a également rappelé les  rôles essentiels que joue le gouvernement dans l’organisation des élections avant de rassurer la plateforme du soutien de son ministère pour une meilleure organisation des élections de 2016. Sur ce, il a officiellement déclaré lancées les activités du projet

Après ce moment solennel, place a été faite à l’atelier de formation des points focaux sélectionnés pour assurer le suivi des incidents durant la période électorale ; lequel suivi sera fait sur la base des indicateurs de violences préalablement élaborés et validés par la Coalition CVC et d’autres personnes ressources. Pendant les deux jours de formation ; les jeudi 15 et vendredi 16 octobre 2015, les  trente (30) participants venus des douze départements du Bénin ont eu droit à quatre communications sur les thèmes : « Présidentielles de 2016 : le cadre légal depuis l’actualisation de la LEPI au scrutin du 28 février », « Veille citoyenne en période électorale : définition, objectifs, principes et contraintes », « Présentation des indicateurs de veille du projet ‘’Citoyen Veille et Contribue’’, et « Projet ‘’Citoyen Veille et Contribue’’ : Mécanismes de suivi des médias, de la violence électorale et rapportage des incidents »,respectivement présentés par M. Gustave ASSAH, Président de SOCIAL WATCH, M. Martin ASSOGBA, Président de  ALCRER –ONG, Mme Maryse AHANHANZO-GLELE, Chargé de programme WIPNET/WANEP-Bénin et M. Landry GANYE, Chargé de programme WARN/WANEP-Bénin, et M. Julien OUSSOU, Coordonnateur de WANEP-Bénin et du projet. Ces communications ont été enrichies par l’intervention des participants qui ont d’une part salué l’initiative et d’autre part suscité le débats sur des questions utiles pour l’accomplissement de leur mission. Tout ceci s’est déroulé dans un climat serein et participatif avec des travaux pratiques.  A la fin de cet atelier, les trente nouveaux missionnaires ont pris l’engagement de veiller afin de jouer leur partition pour l’atteinte des objectifs fixés.

Tisser des relations pour la paix

WANEP BENIN

Laisser un commentaire