Message du Pasteur Emmanuel Kancou OGOU, Président du Conseil d’Administration de WANEP-Bénin 

« “La seule voie qui offre quelque espoir d’un avenir meilleur pour toute l’humanité est celle de la coopération et du partenariat.”». (Kofi A. Annan, Assemblée générale de l’ONU – 24 Septembre 2001)

Je débute mon message par cette forte pensée de l’ancien Secrétaire Général des Nations Unies et prix Nobel de la paix 2001, décédé le 18 août 2018, en signe d’un grand et vibrant hommage à cet artisan de la paix. Grande icone de la promotion de la tolérance, la justice et la liberté, il demeure un modèle dont nous devons nous évertuer à suivre les pas.

Durant les 365 jours de cette année 2018, bien que l’environnement de la paix et de la sécurité au Bénin soit resté particulièrement exigeant pour les acteurs de la Société civile, WANEPBénin a continué par faire montre de résilience et de détermination dans l’approche, la vision, la mission et les objectifs stratégiques qu’il s’est assigné. C’est donc avec un grand plaisir et une grande fierté que je m’adresse à vous, au nom de tous les administrateurs pour vous dire combien le réseau a posé des actes audacieux et accompli des pas de géant au cours de ces cent quatre-vingt (180) derniers mois.

En effet, 2018 marque la quinzième année d’existence du Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix au Bénin (WANEP-Bénin). Durant ces quinze années, par les compétences et capacités des valeureux hommes et femmes qui l’ont animé, le Réseau s’est peu à peu construit, a fait son bonhomme de chemin pour se positionner aujourd’hui comme cet acteur incontournable de la Société civile béninoise. C’est le lieu pour moi de dire toute la reconnaissance et la gratitude de l’actuel Conseil d’Administration, aussi bien à ces vaillants hommes et femmes qui se sont succédé dans la vie du Réseau qu’aux braves artisan.ne.s de paix qui continuent d’œuvrer, au quotidien, pour sa consolidation aux fins de l’enracinement de la paix dans notre pays et en Afrique toute entière.

Sur les plans socio-économique et politique, moult événements ont ponctué notre année 2018 : des mouvements de grèves répétés dans les secteurs éducatif, judiciaire et sanitaire ; la pression fiscale de plus en plus forte sur les citoyens  ; l’effectivité de certaines réformes touchant des domaines importants de la vie publique mais sans un degré satisfaisant de consensus et de dialogue ; l’exil de bon nombre d’acteurs politiques pour diverses raisons ; la difficulté persistante de l’accès à l’information publique  ; la fragilisation de certaines valeurs républicaines et démocratiques chèrement acquises dont celles de la séparation des pouvoirs, des libertés d’expression et de presse  ; un énième processus de révision de la loi fondamentale initié, cette fois-ci, par des parlementaires et qui connaitra le même sort que les précédents. C’est aussi en 2018 qu’il y a eu l’avènement de certaines lois aux dispositions anxiogènes, notamment le Code pénal, le Code du numérique, la Charte des partis politiques, le Code électoral, la loi sur le droit de grève, la nouvelle loi portant organisation judiciaire et création de la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET), etc. A ces évènements internes, s’ajoute la menace de plus en plus présente et croissante de l’extrémisme violent qui fait ravage à nos frontières.

Prenant la mesure de ce contexte et par ses différentes actions/activités d’alerte, de célébrations de journées thématiques, de plaidoyer, le Réseau a essayé de contribuer à «tisser des relations pour la paix». Le réseau a, cette année encore, apporté sa pierre à la consolidation des acquis démocratiques de notre pays à travers toutes ses actions. Ceci a été possible grâce à la disponibilité et au sens aigüe de responsabilité des membres du Conseil d’Administration, aux compétences et au dynamisme de l’équipe de la coordination du Réseau.

Je salue, de manière particulière, ce dynamisme et cet esprit d’unité qui caractérisent l’équipe de coordination et qui lui ont d’ailleurs permis de franchir sans heurts, en mai-juin 2018, un grand cap avec la promotion de l’ancien coordonnateur national, Julien N. OUSSOU, désormais coordonnateur des réseaux nationaux au siège de WANEP à Accra. Durant neuf (09) années de sacrifices, d’engagement inconditionnel et de militantisme avéré, il a su relever d’énormes défis pour faire de notre réseau une structure viable et le hisser au rang des organisations phares en matière d’édification et de consolidation de la paix au Bénin et en Afrique de l’Ouest.

En cette ultime occasion, je voudrais, en mon nom personnel et au nom de tout le Conseil d’Administration, adresser à Julien, tous les mérites pour son sens élevé du sacrifice et son attachement à notre Réseau. C’est en reconnaissance de ces mérites et de son engagement, que sur proposition de la Coordination, le Conseil d’Administration a accepté que la Salle de conférence porte désormais son nom. Tout en lui souhaitant pleins succès dans ses nouvelles charges, je félicite la nouvelle coordonnatrice, Maryse GLELE AHANHANZO, première femme à ce poste, pour sa brillante promotion à la tête de la coordination nationale. Cette transition s’est déroulée dans une ambiance pacifique. S’il est de notre responsabilité d’œuvrer en permanence et sans relâche pour que la paix règne, cette responsabilité n’a pu être assumée sans l’appui technique et financier de nos accompagnateurs. Je voudrais nommer et remercier l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), la Coopération Suisse, la Coopération Allemande/Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), le Swedish International Development Agency (SIDA), l’Agence Autrichienne de Développement (ADA), OXFAM au Bénin pour la confiance toujours renouvelée en nous. Je voudrais également remercier les différents ministères sectoriels et nos partenaires locaux avec lesquels nous travaillons à un Bénin plus pacifique et havre de paix. Nous nous réjouissons du renforcement de nos relations avec chacun de nos partenaires techniques et financiers.

Mes remerciements vont également à l’endroit des organisations et associations membres du réseau pour leur engagement et leur participation à l’atteinte des objectifs. Je souhaite que la collaboration continue toujours de fleurir et de porter ses fruits. L’année 2018 se retire, léguant à 2019 un contexte de tensions sociales et pré-électorales annonciatrices de la fin du mandat des députés de la 7ème législature et des prochaines élections législatives. Il urge, pour 2019, que chaque Béninois.e, acteur politique ou social, en posant un acte, se demande si cet acte est de nature à consolider ou à menacer notre paix commune.

Le Conseil d’Administration, en ce qui le concerne, continuera à travailler pour une croissance durable visant à renforcer la proactivité de WANEP Bénin pour davantage d’impacts sur notre contexte de paix et de sécurité en perpétuelle mutation. Bonne et heureuse année 2019 à nous ! Mes meilleurs vœux pour une année pacifique et fructueuse à chacun.e et à tou.te.s !

Vive le Bénin !

Vive WANEP-Bénin !

Vive la Paix !

Je vous remercie

Lire d'autres messages

Message 2018
Message du Pasteur Emmanuel Kancou OGOU, Président du Conseil d’Administration de WANEP-Bénin  « “La seule voie qui offre quelque espoir d’un avenir meilleur pour toute l’humanité est celle de la coopération et du partenariat.”». (Kofi A. Annan, Assemblée générale de l’ONU ...
Lire La Suite…

Message 2017
‘‘Il y a toujours en nous et devant nous un chemin pour construire la paix’’  C’est par cette citation de Roland POUPON, enseignant libanais que je débute mon message, afin de toucher les cœurs de tous ceux qui négligent la ...
Lire La Suite…

Message 2016
Quand on ‘’imagine tous les gens vivant en paix’’  et qu’on visualise l’harmonie et les progrès qui en découleraient,  on peut mesurer la grandeur et la sublimité de chacun des petits pas que nous posons tous pour l’édification de la ...
Lire La Suite…

Message 2015
Quand on ‘’imagine tous les gens vivant en paix’’  et qu’on visualise l’harmonie et les progrès qui en découleraient,  on peut mesurer la grandeur et la sublimité de chacun des petits pas que nous posons tous pour l’édification de la ...
Lire La Suite…
Fatoumatou BATOKO_ZOSSOU, Présidente CA 2014-2016

Message 2014
“Il n’y a pas de chemin qui mène à la Paix, la Paix, c’est le chemin” Cette exhortation de Mohandas Gandhi reflète la profonde motivation qui a guidé notre Réseau tout au long des 365 journées de l’année 2013. 2013 aura ...
Lire La Suite…